Inscription à notre Newsletter

Recevez régulièrement des informations sur nos produits, sur les nouveautés.

*Votre adresse électronique est uniquement destinée à vous envoyer la newsletter du site epicerie-des-algues.bzh. Pour vous désabonner, utilisez le lien dans la newsletter.

Recherche

L’Épicerie des Algues

Améliorer sa Performance Sportive grâce à la Spiruline

Le sport et vous

Allez, on va pas se mentir, il faut s’y remettre et sérieusement !

Au sport et aux entraînements biensure !!!

La saison des courses en compétition débute, c’est pourquoi, vous reprenez assidûment vos entraînements ou vous avez déjà commencé en vues de vos futures compétitions qui approchent à grands pas.

Vous prenez déjà plusieurs compléments alimentaires pour vos phases de récupération, mais rien ne change vraiment, vous vous sentez toujours épuisé, vidé suite à vos séances.

Vous aimeriez enfin trouver la solution unique qui vous redonnera cette énergie qui vous manque tant pour supporter vos sorties successives.

Tous les sportifs autour de moi sont quasiment tous habitués à utiliser régulièrement des compléments nutritionnels, des vitamines, et toutes sortes de boissons énergétiques.

Mais quelles différences avec la spiruline ?

Je vous explique tout ici toutes les différences.

 

La spiruline n’est pas un produit dopant ni un produit miracle

La spiruline “ancêtre” ou “substitut” de EPO ?

E.P.O : Initialement destinée aux insuffisants rénaux ou aux patients souffrants de graves anémies, l’érythropoïétine (EPO) artificielle a rapidement trouvé sa place dans l’arsenal dopant. Son étonnante efficacité a fait oublier certaines méthodes artisanales. Interdit depuis plus de dix ans par le Comité international olympique, il reste difficile à détecter.

La différence notable avec l’EPO, c’est que, grâce à la spiruline, le processus physiologique est parfaitement naturel. 

Il permet à l’organisme de conserver des réserves d’oxygène suffisantes au sein du globule rouge et de lui offrir un fonctionnement plus “confortable” même dans des situations d’effort intense.

 

 

La spiruline:  le complément nutritionnel d’exception

Détaillons ensemble la composition de la spiruline :

Sa teneur en:

  • fer particulièrement disponible donc directement absorbable.
  • vitamine B9, ou acide folique, qui participe à la fixation du fer et à l’anabolisme musculaire.
  • acide aminé branché –  les BCAA –  Lecine, valine, isoleucine, particulièrement recherché pour la prise de masse musculaire.
  • vitamines B1, B6 et B12, dont le rôle est essentiel tant pour la préparation que pour la récupération à l’effort.
  • vitamines liposolubles (solubles dans les lipides (les graisses))  D,E,A et surtout provitamine A le bêta-carotène, qui élimine tout risque de surdosage.
  • oligo-éléments, Sélénium, Cuivre, Magnésium, Manganèse, etc…nécessaire à la vie des organes.
  • enzymes et coenzymes, facilitateurs des différents métabolismes, dont la fameuse super Oxyde trans Dismutase (SOD) puissant antioxydant.
  • phycocyanine, un fabuleux pigment dont on vient de découvrir récemment de puissantes propriétés  anti-cox 2 donc anti-inflammatoire naturel.

Comme vous l’avez compris, plus besoin de 10 compléments alimentaires différents pour pallier aux carences, car dans la spiruline tout y est réuni:

un complément alimentaire qui est une source unique concentrée de nutriments (c’est-à-dire de vitamines et de sels minéraux, de substances à but nutritionnel ou physiologique).

 

 

La spiruline et la récupération physiologique

La teneur de la spiruline est exceptionnelle en :

  • vitamine B:  utiles pour la restitution à l’état normal des structures musculo-tendineuse malmenées lors des efforts intenses et prolongés.
  • vitamine A,  (et surtout provitamine A – le bêta-carotène- qui se transforme en vitamine dans l’organisme grâce aux coenzymes également présentes dans la spiruline, en fonction des besoins spécifiques de l’organisme et élimine ainsi tout risque de surdosage), vitamine D et vitamine E pour leurs rôles dans la régulation du calcium et la lutte contre la souffrance cellulaire.
  • la vitamine B9 (ou acide folique) qui participent très activement à la fixation du fer dans l’organisme un des facteurs limitant de l’effort en cas de déficit de défaut d’absorption.
  • Oligo et macro éléments minéraux :

Le fer, dont on connaît les besoins accrus chez le sportif, 4 à 5 fois supérieurs au sédentaire.  Le fer de la spiruline étant notamment caractérisé par sa haute                  biodisponibilité c’est-à-dire son absorption rapide.

Le Magnésium, Manganèse, Cuivre,  Zinc, Sélénium,  participent activement aux différents métabolismes musculaires, neurologiques comme                                            endocriniens.

  • Acides Gras Essentiels,  dont l’Acide DihomoGamma Linoléique que l’on ne trouve que dans le lait maternel et la spiruline.  Rôle unique comme régulateur cellulaire.
  • Enzymes et coenzymes antioxydants,  la SuperOxyde Dismutase (SOD) véritable aspirateur de radicaux libres. Ces molécules produites lors des agressions de toutes sortes, qui dégradent les membranes cellulaires protectrices et induisent un vieillissement prématuré. La teneur exceptionnelle en SOD de la spiruline HTPA a permis une reconstitution cellulaire et une optimisation énergétique unique.
  • Phycocyanine, ce pigment spécifique de la spiruline, dont les puissantes vertus antioxydantes, stimulantes immunitaires, et même anti-inflammatoires naturelles en font un nutriment d’exception particulièrement adapté à la récupération sportive.

Encore une fois, la spiruline est le produit idéale, unique et nécessaire à la récupération physique suite aux entraînements intensifs. 

 

la spiruline et la préparation à l’effort intense et/ou prolongé

Il y a des mécanismes  qui permettent à l’organisme sportif de se préparer spécifiquement à des efforts intenses et prolongés, puis d’enchaîner les entraînements et les compétitions en limitant les risques de surcharge et “de casse”.

Chacun, grâce à un entrainement progressif mais aussi grâce aux apports nutritionnels spécifiques,  limite les effets indésirables de l’accumulation des métabolites propre à la contraction musculaire ligamentaires dont les Lactates (produits par les muscles en situation de manque d’oxygène).
L’absorption des oligo-éléments,  des macro-éléments minéraux et des enzymes contenus naturellement dans la spiruline amène :

  • à tamponner les lactates au fur et à mesure de leur production dans les muscles les plus sollicités.
  • à permettre une réabsorption précoce des lactates dans le foie.  Par la stimulation de l’enzyme lactate-déshydrogénase qui transforme ainsi un “déchet” – facteur limitant de l’exercice physique- en “aliment hautement énergétique ” et ainsi récupéré par la molécule d’acide lactique.

 

Pourquoi en prendre?

La spiruline au-delà de tout ce qu’elle va apporter, fer, vitamines, oligo-éléments énuméré plus haut, amène surtout un sentiment de confort aux sportifs et de plaisir pendant le sport car tout son organisme fonctionne de manière optimale.

Les processus physiologiques amenés par la spiruline permettent d’optimiser les capacités en économisant les dépenses énergétiques.

La spiruline est un complément alimentaire exceptionnel et complet, il permet une récupération rapide suite aux entraînements intenses et prépare pour les futures compétitions.

 

Comment la prendre ?

En cure

La spiruline se prend en cure de 15 jours à 1 mois. A prolonger si on ressent le besoin.

Elle existe en cachets et en paillettes.

Il faut impérativement la choisir d’origine France.

 

En cachet : 

Commencer par 2 comprimés par jours pendant 3  jours ensuite prendre 4 à 8 comprimés par jours à ajuster en fonction des besoins.

 

En paillettes :

Pour démarrer une cure de spiruline en paillettes, 3g suffisent soit une cuillère à café rase de produit.

Pour un sportif en entrainement intense,  5g voir 10g. Ces 10g de spiruline sont plus efficaces que tous les autres compléments alimentaires existants.

 

Autre cure : 

Il existe également une boisson Spiloe, de Algaenutri qui allie les bienfaits de la phycocyanine et de l’Aloe Vera. L’association des deux ingrédients fait de SPILOE un vrai trésor nutritionnel, une cure régénérante pour le corps pendant les seances de sport. Cette boisson est un vrai concentré de bienfaits pour le corps humain. Le tout accompagné d’un petit peu d’arômes naturels, pas de stabilisateur ni d’anti-moussant dans cette boisson !

Comment je prend ma spiruline :

Le sport et moi :

Je pratique la randonnée, je viens de me mettre au longe-côte (nouvelle résolution 2019) et je cours depuis environ 10 ans.

J’aime beaucoup courir et depuis 10 ans je suis plutôt assidue.

Je pratique cette activité 2 à 4 fois par semaine, suivant mon emploi du temps, environ 45min-1h, soit sur des parcours “route” soit sur des chemins côtiers (trail) avec dénivelé. Et surtout je cours avec les copines parce que j’aime aussi le “papotage”.

Février, c’est la reprise des courses compétitives.

J’ en ai moi-même quelques-unes de programmer, dont une, début Février à Binic. J’y participe avec mes amies Anne et Anne-Claude, le trail-glazig.

Pour réussir cette épreuve de façon optimum, je dois m’entraîner régulièrement et bien récupérer.

La spiruline et mon entrainement :

J’ai prévu prendre de la spiruline en paillettes à diluer, le matin.

Je n’aime pas trop le gout de la spiruline pure (juste dans de l’eau), c’est pour ça que je la met soit dans un smoothie de fruits (banane, kiwi, clémentine et spiruline) soit dans un jus de citron avec un peu d’eau soit avec de l’avoine.

J’ai commencé mes entraînements de courses à pied, accompagné de mon allié la spiruline. 

Depuis 10 jours, je prend 3g par jour et je vais petit à petit augmenter la dose à 10g à l’approche de la course.

Je me sens bien, je ne sens plus cette fatigue d’hiver.

Je peux m’entraîner plus facilement, j’y vais avec plaisir et profite pleinement de ce moment, seule ou accompagnée.

En plus de ma cure journalière de spiruline, j’ai  toujours avec moi les galettes énergétiques Tiboom  à la spiruline lors de mes randonnées. Elle me donne un coup de fouet au moment où j’en ai vraiment besoin, et en plus elles sont supers bonnes !

Par ailleurs, j’accompagne mes entraînements par une alimentation équilibrée, un bon petit déjeuner pour commencer mes journées. Je bois beaucoup, essentiellement du thé et des tisane l’hiver.

Pourquoi ?

Parce que je veux du plaisir sans trop souffrir, du sport dans la bonne humeur, du sport sans blessure tout au long de ce  1er semestre 2019 !

GO !

 

 

Source “Spiruline L’algue bleue de santé et de prévention” – Dr Jean-Louis Vidalo

Laisser
un commentaire

X