Inscription à notre Newsletter

Recevez régulièrement des informations sur nos produits, sur les nouveautés.

*Votre adresse électronique est uniquement destinée à vous envoyer la newsletter du site epicerie-des-algues.bzh. Pour vous désabonner, utilisez le lien dans la newsletter.

Recherche

L’Épicerie des Algues

Qu’est ce que le 0 déchet?

Je suis personnellement très attachée au 0 déchet, c’est d’ailleurs une de mes motivations principales qui m’a fait changer d’orientation professionnelle. Avant j’avais un food truck = vente à emporter = déchets.

Quelques solutions existaient mais elles étaient difficiles à mettre en place.

L’algue m’est apparue comme la matière première idéale, d’une richesse extraordinaire,  pour rapprocher mes valeurs et ma vie professionnelle. Et par extension, tout ce qui me tient à cœur comme l’environnement et biensure le zéro déchet.

Il n’y a pas de médaille ni de couronne pour le meilleur “Zéro déchet” …mais améliorer chaque jour sa non-consommation est déjà une victoire en soi et somme toute très personnel : avoir conscience de bien faire et avancer à son rythme.

Et grâce à ses bonnes pratiques, convertir son entourage si il est encore quelque peu récalcitrant !

J’ai, égoïstement, encore très envie de profiter de nos belles plages bretonnes au sable blanc !

Note : J’organise le dimanche 15 mars 2020 de 14h30 à 17h30, un ramassage des déchets sur la plage du Treustel à Combrit (29). Renseignements sur contact@epicerie-des-algues.bzh ou 07 82 74 07 52

Définition

  • Refuser ce dont on a pas besoin
  • Réduire sa consommation
  • Réutiliser au maximum

Le déchet le plus facile à éliminer est celui que l’on n’a pas produit.

Il s’agit d’éliminer le plastique de nos poubelles pour la protection de l’environnement.

Actuellement les déchets circulent avec le cycle de l’eau et  recouvrent nos plages de détritus, mais ce n’est que la partie apparente de l’iceberg :

200 kg de déchets qui arrivent chaque seconde dans l’océan

Ces déchets plastiques deviennent des particules en se désagrégeant voir des micro particules qui vont alimenter la chaîne alimentaire.

Estimation pour 2050 : plus de plastiques que de poissons dans l’océan.

Ce système est basé sur la sur-consommation :

sur-consommation = matières premiers + énergie + eau = déchets

Aujourd’hui c’est une responsabilité individuelle et collective d’agir.

Comment y parvenir, les gestes simples

Ne pas acheter le produit si on ne veut pas qu’il se retrouve dans la poubelle

Acheter des produits durables et labellisés, réparables, recyclables

Avoir son kits de courses : cabas, boites hermétiques et sacs en tissus

Acheter en vrac et du frais et en circuits courts

Sortir peu à peu du système de la grande distribution

Utiliser les systèmes de consignes quand elles existent

Agir pour la durabilité des produits contre l’obsolescence

réutilisable contre usage unique

Pourquoi

En allant chez le maraîcher ou dans les commerces de proximités on soutient l’économie locale

Nous limitons notre empreinte carbone et nous sommes actif contre le réchauffement climatique

Nous protégeons notre santé en se désintoxifiant des produits industriels

Tout simplement, c’est bon pour le moral : nous retrouvons du lien social, en partageant ses bonnes pratiques autour de soi

Faire sa part,

être acteur et décideur,

nous avons le pouvoir de changer les choses,

mon achat est un vote

Je commence par quoi ?

Il n’y a pas de médailles décernées mais tous les petits gestes comptent, je vous mets quelques idées à explorer si ça n’est pas déjà fait :

  • Faire ses produits ménagers
  • Faire ses produits cosmétiques
  • Faire ou acheter des lingettes lavables
  • Utiliser les cups pour les règles et les serviettes lavables
  • Avoir un kit de courses
  • Consommer local
  • Cuisiner les produits bruts, manger mieux et moins
  • Moins consommer, “est ce que j’en ai vraiment besoin?”, acheter d’occasion, mutualiser les produits
  • Offrir des cadeaux d’expériences
  • Réduire les transports, marcher, prendre son vélo pour les petits trajets de moins d’un km
  • Réduire les voyages en avion quand c’est possible
  • Placer son argent dans des banques qui ont des projets responsables, comme Finansol
  • Choisir un fournisseur d’énergie renouvelable

 

Je me fais aider dans ma démarche

Proche de chez vous :

Vous pouvez contacter une association zéro déchet de votre département.

Quimper : https://www.facebook.com/zerodechetquimper/

Pour ma part, je connais bien Laetitia de Zéro déchet Trégor , qui partage ses solutions zéro déchet en atelier. Elle est tout à fait inspirante !

Les VIP  :

Greta Thunberg née le  à Stockholm, est une militante écologiste suédoise pour la lutte contre le réchauffement climatique.

Elle proteste à l’été 2018 devant le Parlement suédois, à l’âge de 15 ans, contre l’inaction face au changement climatique. En novembre 2018, elle lance la Skolstrejk för klimatet (« grève scolaire pour le climat »). Le mouvement se propage dans le monde entier après son discours à la conférence de Katowice de 2018 sur les changements climatiques (COP24), en décembre de la même année.

Elle reçoit plusieurs prix et distinctions pour son militantisme. Elle fait la couverture du magazine Time en , qui lui décerne le titre de personnalité de l’année 2019. Des médias décrivent son impact sur la scène mondiale comme l’« effet Greta Thunberg ».

Béa Johnson (née en 1974 à Besançon) est une blogueuse et conférencière spécialiste du mode de vie « zéro déchet ». Originaire d’Avignon et installée en Californie depuis 1992, elle est l’auteur d’un ouvrage sur le sujet : Zéro déchet, comment j’ai réalisé 40 % d’économie en réduisant mes déchets à moins de 1 litre par an !

La famille Zéro déchet  et Jérémie Pichon

Réflexions pour aller plus loin :

Laisser
un commentaire

X